Premier week-end

En texte

Cinq pièces au programme pour ce premier week-end, dont une spéciale Epis Noirs avec deux pièces.


Ce sont eux qui ouvrent avec Fatrasie, pièce rythmée de style comédie musicale décalée. Une histoire simple, tintée de références littéraires et musicales,  avec les questionnements amoureux et sur le sens de la vie, ..... Moment agréable. on retrouve la même recette pour leur vision de Andromaque. même commentaire donc. Un seul reproche, très léger, l'utilisation répétitive de scènes répétée lors des deux pièces, en inversant la position et donc le point de vue du spectateur. intéressante trouvaille une fois, moins deux fois. Les acteurs s'amusent, et nous aussi. les effets visuels, le jeu d'acteur poussé, tout l'ensemble est de très bon niveau et le plaisir en découle naturellement.


Moins rythmé, le Fou de Contrebassan de la cie Caméléon de Dijon mêle aussi musique et théâtre sous fond de conférence désespérée. Original sur le principe, et malgré une ou deux lourdeur, là encore le moment est agréable. La scène de lecture de concept mélodique est un must de délire foutraque.Un duo improbablement drôle et touchant.


Robert et moi version enfant, marionnette, prône le respect de la nature et éveille à tenir compte des autres pour réaliser ses actes. Partage, respect, et d'autres valeurs sont au menu. Les difficiles relations à l'autre aussi. Le décors et les multi écrans sont bien réalisés. Là encore la musique est présente de manière importante dans cette fausse émission. Des moments drôles où on retrouve le talent des créateurs de "vous êtes sur le point de manquer d'humour"
reste que certaines scènes sont un poil longues et cassent un peu le rythme de la pièce. en même temps, je n'ai plus le regard d'un enfant, eux adorent sans doute ces longueurs. Une troupe qui confirme son potentiel et qui vient de sortir son premier album, à savourer bien entendu.


En clôture de ce week-end, femmes de ferme de la cie de Besançon Paradoxes. Un brin différent de la pièce "rurale" de l'an passé. Des moments tendres, drôles, émouvants dans une mise en scène épurée et adaptée aux propos du texte. Un jeu d'actrices sobre et en retenue, comme le serait sans doute des fermières face à un public. la force de cette pièce est donc sa simplicité de sa mise en scène pour mettre en avant la femme, la ruralité, le travail, la solidarité, ...... Efficace.
 
Un bon cru, pas de fausses notes, un public nombreux et ravi. Quoi d'autres? il reste sept pièces au programme....

Robert et Moi

festiva en arc, Robert et Moi
festival en arc, robert et moi
festival en arc, robert et moi

Cie le Caméléon

festival en arc, caméléon
festival en arc, caméléon
festival en arc, caméléon

Cie Paradoxes

festival en arc, femmes de ferme
festival en arc, femmes de ferme
festival en arc, femmes de ferme
festival en arc, femmes de ferme

Diaporama

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site